Bienvenue sur la commune de Mouillac

L'origine du nom du village viendrait du latin Mouillus ou du français mouille, signifiant endroit humide, marécageux.

L'occupation du site de Mouillac ne semble pas antérieure au Moyen-Age

Ce village a vécu dans la crainte d'être rattaché aux communes voisines. Les enfants sont d'ailleurs scolarisé sur Vérac.

Après 1937, démagement de la Mairie vers le centre de la commune, la vie de la commune est organisée autour de la paroisse Saint-Fort et d'une importante exploitation agricole.

 

Voici l'église St Fort de Mouillac, petit bijou d'église romane dont la taille est à l'image de la commune de Mouillac, une des plus petites de Gironde. Petite mais... splendide! 

 

Elle comporte tout ce que l'art roman a su faire de plus beau : une abside à sept pans coupés élégamment sculptée avec une belle corniche à modillons, une nef encore debout depuis le XIe siècle et un clocher mur peut-être plus récent mais qui s'étale sur la façade ouest pour lui donner des allures de grande!

 

Dommage que l'église soit fermée pour garder son abside en cul de four comme un trésor caché... ou alors... en chasse pour la clef!!

 

 Plus d'informations en cliquant sur le lien

 

Le Château de Grand-Village était voisin de l'ancienne mairie. Il a été bâtit en plusieurs parties : l'aile gauche, le fournil et la vieille grange datent du XVè, XVIè siècles. La partie centrale de la demeure est construite au XVIIIè. L'aile gauche est élevé au XIXè, le vignoble structuré et le cuvier et les chais construits. 

La famille Verdery et ses descendants directs exploitent ces terres, et fourni une longue lignée de maires jusqu'en 1945. 

Ce domaine témoigne du poids économique et politique que le lieu-dit a toujours partagé avec le bourg.

Dans le parc du Château Grand-Village se trouvent quelques ruines d'une maison noble, datées du XVIè siècle. Autrefois parties d'une maison appartenant à la famille Farouil de Mahé, elles ont été remontées dans le parc à des fins purement décoratives par Louis Charron propriétaire du château voisin, qui avait décidé la destruction de cette maison, dans les années 1930.



Nos partenaires