Bienvenue sur la commune de Fronsac

Des vestiges de l'époque Paléolithique et Néolithique ont été retrouvés : hache, silex, habitat..Mais le village est occupé de façon continue depuis l'age du Fer. Les Gaulois y faisaient leur marché, Rome y éleva un autel..

 

Charlemagne, venu écraser une révolte, crée une place forte sur le Tertre de Fronsac, qui devient une vicomté, délimitée par les cours d'eau et les départements de la Charente et la Dordogne.

 

 

Au XVIIè, elle devient un marquisat, après la pendaison du vicomte en 1378. L'ancien châteaux est remplacé par une imposante forteresse au XVIIè siècle, dont le commandeur est décapité en 1620; le château sera rasé 3ans plus tard.

 

 

Fronsac est ensuite érigé en duché-pairie par Henri IV, au profit de la famille Richelieu, qui le conserve jusqu'à la Révolution. Le maréchal de Richelieu y bâtit une demeure extravagante qui fût le théâtre de fêtes galantes dont l'echo propagea le renom des vins de Fronsac à la Cour de Versailles.

 

Les vins de Fronsac et Canon-Fronsac jouissent d'une forte réputation durant le XVIIIè siècle, ce qui fait alors apparaître la notion de "cru" pour la première fois dans le Libournais..

.

Dans la rue Poitevine se trouve l'ancienne église Sainte-Geneviève construite au cours des XIè et XIIè siècles. Elle tient son nom d'une des paroisses fondée par Charlemagne, d'un prieuré dépendant d'Angoulême. Il ne reste aujourd'hui qu'une fenêtre à arc brisé à l'étage de cette habitation..

L'église actuelle, en pierre également, date des XIè et XIVè siècles. Fondée par Charlemagne, l'église Saint-Martin avait probablement à l'origine une destination monastique.  

Plus de renseignements en cliquant sur le lien

 

L'église a vu s'ériger en 1462 une nef latérale, au sud de la nef principale, dédiée à la Vierge, dont Louis XI aurait ordonné la construction.

Elle abrite également un bénitier (ancien chapiteau d'une villa) en marbre blanc de l'époque gallo-romaine, deux statues de 1462 en bois doré représentant la Vierge et St Pierre, un tronc sculpté de la Renaissance, une chaire en bois du XVIIè siècle de l'église de Libourne transportée à Fronsac en 1840, et enfin une cloche en bronze de 1500 portant une inscription gravée en caractères gothiques indiquant sa date et sa provenance (Bayas), la seconde cloche de 1579 provient d'un village près de Lussac.

 

Le Château Pontus construit en 1852 remplace un édifice du XVIè. Le peintre sourt et muet Pierre Princeteau y a habité de 1883 jusqu'à son décès en 1914. Il fût le maître de Toulouse-Lautrec.

Sur l'emplacement du château de Charlemagne rasé en 1623 sur ordre de Louis XIII, en haut du Tertre de Fronsac, se trouve une demeure à l'italienne.. C'est le duc de Richelieu et de Fronsac qui la fit construire malgré l'interdiction de bâtir sur ce lieu. A plusieurs reprises démolie, puis reconstruite, elle fût finalement rebâtie à l'identique par son actuel propriétaire après l'incendie de 1993.

Vous pouvez également admirer une maison en pierre sur la route de Vérac, bâtie au XVè et XVIè siècles, possèdant une tour carrée garnie de mâchicoulis.

Rue du Général de Gaulle se trouve un magnifique linteau de porte datant du XVè siècle.



Nos partenaires